FLASHMOB

Publié le par Tropiquirinha

blog-music-bresil.gifblog-music-bresil.gif

Un flash mob, terme anglais traduit généralement par foule éclair ou mobilisation éclair, est le rassemblement d'un groupe de personnes dans un lieu public pour y effectuer des actions convenues d'avance avant de se disperser rapidement. Le rassemblement étant généralement organisé au moyen d'
href="http://fr.wikipedia.org/wiki/Internet">Internet, les participants (les flash mobbers) ne se connaissent pas pour la plupart. Le terme foule éclair s'applique généralement seulement aux rassemblements organisés via des médias sociaux ou emails viraux, plus qu'à ceux organisés par des sociétés de relations publiques ou pour une "cascade publicitaire".




Avant l'avènement d'internet, plusieurs flash mobs spontanées ont eu lieu, par exemple, aux USA, le "funeral train" suite à l'assassinat de Robert Kennedy en 1968 (ce "flash" d'un million de personnes est étalé dans le temps, en fonction des kilomètres, car le train n'était pas partout au même moment), ou, en 1969, un flash mob avec freeze (tous les participants se figent pendant un laps de temps) en hongrie, suite au printemps de Prague et à l'immolation par le feu de Jan Palach qui en a résultée.

Le phénomène des flash mobs réalisées grâce à internet a commencé début 2003 aux États-Unis lorsque des personnes ont pris connaissance par Internet d'évènements organisés par une personne ou un groupe nommé le « Mob Project », et prévus à New York. Le premier flash mob, qui devait se dérouler dans un magasin, n'a pas vraiment eu lieu car les forces de l'ordre averties du projet, avaient investi les lieux et ont effrayé les participants.

Les organisateurs ont évité ce problème pour le deuxième flash mob en envoyant les participants dans des zones préliminaires où ils ont reçu des instructions sur le lieu final et l'événement juste avant qu'il ne commence. Environ deux cents personnes ont convergé vers le neuvième étage d'un grand magasin, dans le rayon des tapis, se rassemblant autour d'un tapis particulièrement cher. Quiconque était approché par un vendeur devait lui expliquer que les participants vivaient ensemble dans les environs de New York, qu'ils voulaient acheter un tapis et qu'ils prenaient toutes leurs décisions d'achat ensemble.

Une convergence rapide d'individus sans lien préalable, suivi d'une disparition tout aussi rapide est devenue la caractéristique du phénomène des flash mobs. Sur internet, des sites par ville permettent de s'inscrire pour recevoir des instructions et participer à la prochaine mobilisation éclair.

Les flash mobs se sont rapidement étendus à l'Asie, et à partir d'août 2003 en Europe, en Amérique latine et en Australie.

Le journal La presse rapporte qu'à Montréal, le 9 août 2003, une quarantaine de personnes se sont ainsi réunies entre 13h19 et 13h22 sur l'esplanade de la Place-des-Arts en criant « Coin ! Coin ! » et ont jeté dans le bassin plus de 200 canards en plastique jaune avant de se disperser subitement.[…] Montréal a ainsi devancé Toronto et Vancouver, où des rassemblements éclair ont également lieu.

À Paris le 28 août 2003 a eu lieu le premier flash mob français. Une centaine de personnes se sont retrouvées dans le hall du musée du Louvre, ont marché rapidement en parlant au téléphone. Elles se sont immobilisées soudainement, ont applaudi quelque chose en l'air puis se sont dispersées. Il a été renouvelé un an plus tard : 300 personnes y ont participé. De nombreux flash mobs ont eu lieu depuis dans la plupart des grandes villes françaises. Des flash mobs ont même été organisés pour contester le projet de loi DADVSI.

À Montréal à nouveau, le 7 avril 2006, à 19h00 au square Dorchester, une centaine de personnes ont participé à une bataille d'oreillers.

À Paris, entre 2008 et 2009, Charles Nouÿrit a organisé les premières Freezes en France à partir du groupe facebook "Freeze Paris", réunissant plusieurs milliers de participants.

En juin 2009, la mort de Michael Jackson donne lieu à des Flash mobs dans la plupart des grandes villes du monde telles que Chicago, Paris, Stockholm, Montréal ou Taipei, où les participants se réunissent pour danser tous en même temps la chorégraphie de Beat It.





A-BLOG-DANSEUR-DU-VENTRE.gif





                                                                        

001628.gif

Publié dans MUSIQUE

Commenter cet article