CUISINEZ THAI

Publié le par Tropiquirinha

gif blog cuisine

 

La cuisine thaïlandaise, même si elle n’est pas particulièrement populaire en France (et c’est regrettable car les Français se privent là d’une alternative de choix à la cuisine chinoise ou vietnamienne), est extrêmement populaire à l’international et jouit d’une excellente réputation.

La cuisine thaïlandaise à la particularité d’associer et de conjuguer subtilement les saveurs en mélangeant des ingrédients amères, sucrés, salés, épicés… Elle est également particulièrement bonne pour la santé puisque la préparation des différents plats implique l’utilisation d’une multitude herbes aromatiques fraiches et de légumes variés.

Manger en Thaïlande est un rituel très important qui revêt une dimension sociale toute particulière. Les habitants du Pays du Sourire ont pour habitude de ne pas manger seuls et partagent toujours les différents plats à l’occasion d’un repas.

En Thaïlande, on utilise principalement une fourchette et une cuillère pour manger (rarement voir jamais de couteau car tout est pré-découpé lors de la préparation du plat). Les baguettes ne sont que peu utilisées (de moins en moins) et servent surtout à manger les nouilles.


Cuisine thaïlandaise: les spécialités régionales

Un chef thaïlandais en action dans l’une des nombreuses écoles de Chiang Mai

On peut (arbitrairement) diviser la Thaïlande en quatre grandes zones culinaires. Chacune de ces zones se caractérisent par une cuisine thaïlandaise originale basée sur les ingrédients produits localement ainsi que sur l’Histoire et les influences culturelles passées.

Ainsi la cuisine de la Thaïlande du sud par exemple est très largement influencée par l’Inde et la Malaisie avec l’utilisation de lait de coco et de currys. En Isaan, la cuisine est imprégnée par un savoir-faire en provenance du Laos voisin: utilisation massive de piment et riz gluant en accompagnement.


Voici une liste des différentes spécialités locales de la cuisine thaïlandaise par région. Libre à vous de les goûter; parfois vous serez enchanté, parfois vous vous lancerez à la recherche d’un grand verre d’eau à la première bouchée !

Cuisine thaïlandaise: les plats du Nord

  • Khao Soi

    Naem: Saucisses de porc au piment vert. Elles sont généralement accompagnées de riz.

  • Geng Hang Lay: Un curry birman sans piment au porc et tamarind qui se mange normalement avec du riz gluant.
  • Khao Soi: Des nouilles aux oeufs servies avec une sauce au curry, de la viande, des oignons et du citron vert.

Cuisine thaïlandaise: les plats de l’Isaan

  • Som Tam thaïlandais

    Som Tam: Une salade de papaye épicée. La version sucrée est accompagnée de cacahuètes et crevettes pilées (Som Tam Thai). La version salée est accompagnée de crabes pilés et de sauce de poisson macérée (Som Tam Phoo Pha Ra).

  • Laap: Viande émincée arômatisée au piment, oignons, menthe et jus de citron.
  • Nam Tok: Ce plat se prépare de la même façon que le Laap mais utilise de la viande grillée au barbecue et coupée en fines lanières.
  • Gai Yang: Poulet mariné et grillé.


Cuisine thaïlandaise: les plats du Centre

  • Geng Keow Wan, le curry vert à l’honneur

    Tom Yam: Une soupe épicée / amère arômatisée à la citronnelle avec du poulet ou des fruits de mer.

  • Tom Kha: Un Tom Yam au lait de coco.
  • Geng Keow Wan: Un curry vert sucré réalisé à base de piments verts, basilic thaï et viande ou boulettes de poisson.

Cuisine thaïlandaise: les plats du Sud

  • Le curry Massaman, spécialité du Sud Thaïlande

    Geng Som: Un curry épicé aux piments rouges à la couleur orange caractéristique.

  • Roti: Au croisement de la crêpe et de la tortilla, elle se consomme sucrée ou salée ave différents ingrédients.
  • Massaman: Un curry sucré fait de viande avec de la crème de noix de coco et des cacahuètes.
  • Khao Yam: Une salade de fruits et légumes épicée accompagnée d’une sauce de poisson.

Fruits et desserts dans la cuisine thaïlandaise

La cuisine thaïlandaise n’est pas en reste côté desserts et fruits exotiques divers. Visitez une street boutique spécialisée dans les desserts et goûtez de tout. Les couleurs sont vives et les saveurs exquises!

Et voilà! En quelques paragraphes, vous venez de vous bâtir une jolie petite culture culinaire thaïlandaise qui ne demandera qu’à être entretenue et développée.

Les thaïs adorent manger. Ils mangent à toute heure du jour et de la nuit dans la convivialité. Lorsque vous aurez goûté leur délicieuse cuisine, vous comprendrez pourquoi !

 

la cuisine thaïlandaise compte bon nombre de mets succulents. Je me suis donc attaché à dégager un top 5 des plats à la fois simple et délicieux qui conviendront aussi bien aux personnes peu aventureuses qu’aux adeptes des découvertes culinaires exotiques.

N’oubliez pas qu’en Thaïlande les locaux apprécient la nourriture très épicée alors, si le piment n’est pas vraiment votre truc, n’oubliez pas de préciser « pèèt nit noy » lors de votre commande (cela signifie « pas trop épicé ») !

1. Gang Kiew Wan

Ce célèbre curry vert thaïlandais compte parmi les monuments de la cuisine siamoise. Il se compose de pâte de curry vert, de lait de coco, de pousses de bambou, de poulet ou de boeuf, de basilic ainsi que de diverses herbes et racines locales. Ce plat est un mélange détonnant de saveurs qui est traditionnellement servi avec du riz.

En image sur Google

2. Khao Niao Moo Yang

Simple et délicieux, que demander de plus ? Ces succulentes brochettes de porc grillé peuvent être achetées auprès des nombreux marchands ambulants que vous croiserez dans les rues lors de votre voyage. Elles sont vendues à l’unité et servies dans un petit sac en plastique avec, en accompagnement, du riz gluant.

En image sur Google

3. Pad Si Yu

Je pense que le Pad Si Yu est actuellement mon plat préféré. Il s’agit de larges nouilles de riz fris dans un wok avec de l’ail, du brocoli, de la sauce soja et du poulet (ou du porc ou des fruits de mer). Là dessus vous cassez un œuf et le tour est joué ! Généralement vous y ajouterez à votre convenance sucre, piment ou vinaigre une fois le plat servi. C’est vraiment le repas idéal pour faire le plein d’énergie.

En image sur Google

4. Pad Thai

Le Pad Thai est probablement le plat thaïlandais le plus connu et réputé à l’international. Il s’agit de nouilles sautées accompagnées de multiples ingrédients comme du tofu, des arachides, des crevettes, des oignons, des germes de soja, de l’ail, du poivre, de la sauce de poisson et du jus de citron vert. Le tout est mélangé avec des œufs brouillés et le résultat est juste incroyable.

Selon vous goûts, vous pourrez ajouter à votre Pad Thai du sucre, du piment ou toute autre option de condiments à disposition.

En image sur Google

5. Tom Yum Gung

Je finis mon top 5 avec le célèbre Tom Yum Gung. Il s’agit d’une délicieuse soupe de crevettes avec des champignons, des tomates, de la citronnelle et nombreuses autres herbes et épices qui peut être servie avec ou sans lait de coco.

Cette soupe est un monument de la cuisine siamoise et allie parfaitement l’aigre, le salé, l’épice et le sucré. Vraiment à ne pas manquer !

En image sur Google

La liste reste longue…

Alors bien sûr les bons petits plats siamois ne se limitent pas aux 5 énoncés ci-dessus. Le Pays du Sourire jouit d’une cuisine extrêmement riche qui mixe les saveurs et les influences comme nulle part ailleurs dans le monde. Profitez donc de votre séjour en Thaïlande pour goûter à un maximum de spécialités: c’est merveilleux et rarement décevanT

 

Publié dans SPECIAL THAILANDE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article