5 BONNES RAISONS D ALLER EN MALAISIE

Publié le par Tropiquirinha

 

 

blog-le-monde-1.gif

UN MONDE AILLEURS VOUS CONNAISSEZ BIEN EVIDEMMENT

je ne cesse de vanter le site de Marie Ange Ostrée

Vous aimez voyager, vous aimez la plongée, vous aimez admirer de sublimes photos

alors courez vite sur

UN MONDE AILLEURS

 

Ci dessous article de Marie Ange sur la Malaisie

 

5 bonnes raisons pour partir en voyage en Malaisie
Publié le 27 mai 2012 dans Asie | 5 commentaires

Mots-clés : Bornéo, voyage Malaisie

 

Mon voyage en Malaisie s’est achevé hier et en réalité j’aurais pu y passer six mois de plus sans me lasser ; tous ceux qui ont eu le plaisir de voyager en Malaisie pourront le confirmer. La Malaisie est l’un des pays d’Asie du Sud-Est les plus accueillants, les plus riches en terme de faune, flore et paysages, les plus faciles à explorer en toute sécurité. Au terme de mon voyage, et avant de vous en raconter les moindres détails et surtout de vous indiquer toutes les bonnes adresses en Malaisie (j’ai accumulé les infos et photos pour vous !) je me suis interrogée sur les 5 bonnes raisons de partir en voyage en Malaisie. Il pourrait y en avoir 10 ou 20, mais soyons concis…

 

 

Un vol direct entre Paris et la Malaisie
De nombreux francophones hésitent à partir à l’aventure dès qu’il faut changer de vol en cours de trajet : le manque d’apprentissage de l’anglais peut rendre un voyage pénible et les temps de transit mal calculés entre deux vols peuvent vous coûter cher. Soyez rassuré(e)s : il existe des vols directs entre la France et la Malaisie (Kuala Lumpur, sa capitale) avec la compagnie nationale Malaysian Airlines et le personnel à bord s’il ne parle pas français se montre très accueillant et serviable. Autour de vous dans l’avion il y aura toujours une personne aimable pour servir d’interprète en cas de problème. D’autre part l’aéroport de Kuala Lumpur est un modèle de modernisme et d’efficacité ! Je publierai très bientôt un avis au sujet de l’aéroport international de Kuala Lumpur (KLIA) ainsi que quelques photos pour vous mettre en confiance.

Sur place le réseau aérien et le réseau routier sont modernes et les grandes villes sont très bien desservies. Il faut payer un léger droit de péage avant d’entrer dans Kuala Lumpur par l’autoroute, le seul en Malaisie pour une autoroute très récente et de très bonne qualité.

 

 

Un office du tourisme de Malaisie, à Paris (en français)
Ce n’est pas le cas pour toutes les destinations dans le monde alors autant ne pas vous en priver : la Malaisie est l’un des rares pays d’Asie du Sud-Est à avoir une vraie représentation en France, à Paris. En vous rendant en ses locaux, ou en téléphonant, un personnel compétent et serviable vous aidera à préparer votre voyage dans les meilleures conditions, à vous orienter vers les meilleures adresses quelque soit votre budget, fournira infos, documentation et astuces avant de partir.

Voici l’adresse de l’office du tourisme de Malaisie à Paris :

29, rue des Pyramides

75001 – Paris

Tel : +33 (0)1 42 97 41 71

 

Site web (en anglais pour l’instant mais la version française est en cours de développement) : www.tourism.gov.my

L’office du tourisme a créé une page Facebook le mois dernier pour diffuser des informations en français. Cette page va être alimentée régulièrement et vous pourrez vous y échapper pour quelques minutes en regardant les photos publiées et lire les commentaires des voyageurs. Vous pouvez également prendre contact par cet intermédiaire et poser vos questions en envoyant un message privé ou en publiant une question ou un commentaire sur :

http://www.facebook.com/malaisietourisme

En ce moment sur cette page Facebook vous pourrez participer à un concours permettant de gagner un fabuleux voyage pour 2 personnes en Malaisie, alors si vous êtes déjà présent sur Facebook n’hésitez pas à devenir Fan de la page Malaisie !

 

Un accueil extrêmement agréable par les Malaisiens
La Malaisie est l’un des pays les plus prospères d’Asie, avec une économie florissante. C’est aussi l’un des rares pays du monde à avoir construit un état sur la base de trois populations d’origines aussi différentes que la Chine, l’Inde et l’Europe sans compter les « natives », comprenez les groupes ethniques sur Bornéo et la péninsule mais aussi les Malais eux-mêmes issus de plusieurs siècles de métissages entre Asie et colons. La religion officielle est l’islam modéré, tolérant, et vous trouverez partout dans le pays des mosquées, temples indiens et chinois cohabitant dans une parfaite harmonie.

 

Comme partout ailleurs dans le monde le voyageur en Malaisie se doit d’être respectueux en toutes circonstances de chacun de ces cultes sans être obligé pour autant de voiler ses cheveux ni de se plier aux coutumes locales dont l’une consiste à manger avec sa main (sans couverts). Evitez les bikini string sur les plages (même à l’hôtel) et déchaussez-vous lorsqu’on vous le demande gentiment avant d’entrer chez l’habitant ou dans un temple ou une mosquée.

 

Les Malaisiens (ou Malais, les deux formes sont admises au masculin mais les dames sont Malaisiennes) sont très accueillants, serviables, souriants, disponibles. Je n’ai ressenti nulle part, dans aucune des trois régions visitées pendant mon périple, ni agressivité ni mépris envers le voyageur bien au contraire. On vous demande immédiatement d’où vous venez, si c’est votre premier séjour en Malaisie, et si vous engagez la conversation on vous emmènera très vite vers une maison pour prendre un teh tarik (la boisson locale qui consiste en un thé noir agrémenté de lait sucré et mousseux) ou on vous montrera sur la carte les lieux qu’il vous faut absolument voir.

 

Une nature exubérante et 28 parcs nationaux en Malaisie
Il est clair qu’en quelques jours ou quelques mois il est difficile de faire le tour des 28 parcs nationaux recensés en Malaisie puisque certains sont fermés au public afin de préserver les espèces. Ainsi en Malaisie il y a deux types de protection de l’environnement : certaines espèces animales et végétales sont « protégées » (comprenez surveillées et préservées par un arsenal de règles claires), d’autres sont « totalement protégées ». Pour ces dernières il s’agit souvent de mesures intensives avec dispositions légales faisant en sorte de protéger à tout prix en limitant le contact au strict minimum, interdisant même parfois les études ou recherches officielles. C’est ainsi que l’île de Tioman se voit de temps en temps interdite de fréquentation quand l’alerte est donnée sur l’état du corail et des fonds marins. En ce cas toute plongée est alors suspendue jusqu’à nouvel ordre et les voyages sont reportés…

 

L’une des polémiques occidentales à propos de la Malaisie consiste à jeter le blâme sur la déforestation à Bornéo, région couverte par une forêt primaire datant parfois de plus de 42 millions d’années. J’ai posé des questions pour comprendre, et je ne souhaite pas juger :

- les officiels affirment que la partie de Bornéo dépendant de la Malaisie est moins déforestée que dans sa partie indonésienne (le Kalimantan). Ils ajoutent que l’on ne peut aller contre le progrès et que pour loger les habitants il faut bien déboiser pour créer des routes, des hôpitaux, des écoles, des services, mais que tout cela reste sous contrôle et en faveur d’un développement responsable.

- les Iban eux, dans leur longhouse traditionnelle située à plus de 2h30 de pirogue dans la jungle m’ont expliqué que pour se nourrir et vivre décemment ils doivent faire comme leurs pères et leurs ancêtres avant eux : déboiser pour cultiver. Si sur les routes de Bornéo j’ai longé deux plantations de palmiers à huile (servant à la composition de cosmétiques entre autres) en jungle je n’ai traversé que de petites plantations d’hévéa qui permettent aux Iban de retirer un substantiel revenu pour changer les moteurs des pirogues, envoyer les enfants à l’école à une heure et demie de pirogue du village et acheter le riz qu’ils ne cultivent pas.

 

S’il faut bien sûr rester vigilants à l’échelle de la planète qui sommes-nous pour donner des leçons à un peuple qui survit en forêt depuis des siècles dans un dénuement que peu accepteraient ?

 

En Malaisie vous verrez des arbres âgés de plusieurs siècles, vous croiserez des espèces uniques à Bornéo, vous admirerez la plus grande fleur du monde, et vous goûterez à tous ces fruits que mère nature fournit avec une immense générosité aux Malaisiennes qui savent en tirer parti…

 

Une cuisine mixte et savoureuse en Malaisie
L’un des atouts de la Malaisie c’est son incroyable gastronomie : avec des origines liées à l’utilisation des produits locaux de première fraîcheur tout au long de l’année, avec une mixité de populations et de religions, personne ne peut se lasser d’un séjour culinaire en Malaisie car vous goûterez chaque jour à des spécialités malaises, indiennes, chinoises, pour ne parler que de cuisine locale. Faites un régime avant votre départ car sur place les tentations seront trop nombreuses !

 

En Malaisie tout est matière à dégustation aux petits stands de rue, aux étals de tous les marchés (sauve qui peut !), dans les petits restaurants locaux et aux grandes tables où règnent des chefs parfois Iban. La cuisine malaisienne est un carnaval de couleurs, de fraîcheur, de parfums, de saveurs. Bien sûr il vous faudra retenir quelques noms de plats et aliments : le poisson se nomme « ikan » et le H du thé se positionne en fin de mot. Mais faites-moi confiance, nul besoin de parler malais ou chinois pour se faire comprendre au marché. Montrez du doigt, sortez quelques billets et mangez copieusement pour un maigre budget. Bien évidemment je vous reparlerai cuisine sur ce blog ou sur mon magazine Repérages Voyages, n’ayez crainte !

 

Seul(e), à deux ou en famille, voyager en Malaisie est simple et peu coûteux même si les hôtels de luxe sont bien implantés et qu’ils offrent un confort appréciable en fin de journée après une dizaine d’heures dans une chaleur frisant les 32° le jour et un taux d’humidité dans l’air de 90% (95% à Bornéo, en mai). Mon séjour en Malaisie a pris fin, et je suis déjà certaine d’y retourner sans doute l’année prochaine car je suis loin d’avoir tout vu même si j’ai fait en 13 jours ce que d’autres verraient en 3 semaines. Je dois retourner en Malaisie pour plonger cette fois, pour découvrir la région de Sabah sur Bornéo et la côte Est côté mer de Chine (en dehors de la période de mousson). Parce que je suis friande des destinations qui ont beaucoup à offrir, parce que j’apprécie l’accueil courtois et délicat des Malaisiens, parce que j’ai cédé sans lutter aux saveurs de sa cuisine. N’hésitez plus, partez découvrir la Malaisie !

 

N’hésitez pas à partager cet article pour convaincre vos amis et relations s’ils hésitent encore sur leur prochaine destination. Je rapporte 3700 photos de mon voyage en Malaisie ainsi qu’un carnet de notes aux 3/4 plein ! Je publierai dans quelques jours sur la communauté de voyageurs MonNuage la liste de mes meilleures adresses en Malaisie (je suis en train de rédiger).blog-le-monde-3.gif

 

 

Publié dans VOYAGES

Commenter cet article