DE RETOUR DE DJERBA

Publié le par ALIZEE

SNIF C FINI LES VACANCES

 


                                                        


 

Et oui toutes les bonnes choses ont une fin comme on dit, me voici de retour depuis quelques jours je n'ai pas chômé depuis que j'ai mis le pied sur le sol niçois après un atterissage quelque peu mouvementé. Notre pilote était-il sous l'effet de la bourha = alcool local ressemblant plus à une purge qu'à autre chose enfin tout dépend des goûts mais personnellement je préfére la tibarine à l'eau de vie.




Donc  me voici de retour sous nos beaux palmiers de la côte d'azur et par une température des plus clémentes, youpi nous voici en été, et ce fût si agréable de retrouver ici des températures pratiquement identiques à celles que j'ai eu durant ma courte semaine de séjour au Club Med de la Fidèle.

Malgrés ma mémoire défaillante, et étant partie pour un voyage farniente-sports-bouffe et bar il est certain que là aucune nécessité de monter un carnet de voyages, ça c sur ! car mis à part le fait de me perdre constamment pour retourner à mon bungalow on ne peut pas dire que j'ai vécu de périlleuses aventures sur aucun plan d'ailleurs .....!!!


Ma seule sortie fût en taxi à Midoum pour quelques emplettes, et de La Fidèle à La Douce l'autre club med soit 1kms pour aller passer la journée au club d'à côté histoire de voir autre chose et de profiter de la journée tunisienne.

Jeudi 19
Après une journée de travail pas des plus pénibles, mon sac de voyage bouclé depuis la veille, je me suis fait accompagner par un collègue de travail Marc qui a eu la gentillesse de me faire le taxi, car sinon j'aurais été bien embêté !
La raquette de tennis sous le bras, le sac à dos, le sac de voyage enregistré  me voici à attendre gentiment l'heure de l'embarquement. Youpi pas une minute de retard de Tunis Air, même de l'avance svp.





A bord de suite repas servi et pas sitôt décolé, déjà nous attérissions à Houm Souk 1h50 plus tard, quel bonheur ce genre de vol rapide, sans décallage horaire et avec tout ça cependant un grand dépaysement. Vol rapide mais passage de douane beaucoup moins rapide, mon dernier passage ayant été à New York je peux vous dire que là mamamia ! nous sommes restés scotchés presque une heure, la file n'avançait pas, le petit scribouillard derrière son desk non équipé d'ordinateur prenait tout son temps pour tamponner les passeports et retranscrire certaines infos ??? ouf enfin ! nous voici dehors et là et bien le monde est petit devant moi un adhérent de topfit le centre de gym où je me rend plusieurs fois par semaine.!

J'ai embarqué dans un mini bus du club avec trois autres GM venant de Strasbourg. Arrivé au club nous voici les pieds dans le sable et nous avons eu l'honneur moi et mon sac de nous faire conduire en voiturette à l'autre bout du village où se situait mon bungalow au numéro 1006.
L'on ne dit plus "case" car ils sont en dur maintenant sanitaires, ventilateur, coffre fort et d'ailleurs ils sont super spacieux. Mais bon sens le sens de l'orientation est nécessaire car pour se retrouver ça n'a rien d'évident surtout la nuit.
Après avoir déballé mes affaires me voici en  route vers le bar, curiosité oblige pas envie d'attendre le lendemain matin, et l'odeur du hamburger au snack m'a attiré aussi, le repas de l'avion ayant été frugal.

Puis la nuit fût un poquito penibile, car quelques moustiques avaient élus domicile dans le bungalow et comme il faisait assez frais j'ai omis de mettre en route le ventilateur, ce qui fait que bien évidemment je me suis fait piquer, dont trois belles piqures sur la joue, le pied pour un début.



VENDREDI 20
Levée aux  aurores grande envie d'aller me promener sur la plage et de prendre quelques clichés de cette sublime plage. Ok j'ai la mer à la maison et la même la Méditerranée mais ce n'est pas la même !
Puis direction le restaurant pour un copieux petit déjeuner, super pour quelqu'un qui n'en prend jamais ! les buffets c tjs attrayant et ça donne envie, donc oeufs brouillés, petites crèpes au miel, pain frais, confiture fraiche et melon.

Par contre le premier petite déjeuner bonjour l'angoisse pour la cie, je me suis retrouvée à la table de deux connards connus dans le village d'ailleurs, vulgaires à souhait, et homophobe à souhait également. Un pauvre GO trés sympa de la réception ne savait pas trop quoi dire, mais moi je ne me suis pas gênée pour le remettre en place, et au lieu de prendre mon assiette et de changer de table et bien je n'ai plus rien dit. Je ne me suis pas éternisée à table ça je peux vous le dire.

Puis grand plongeon dans cette sublime et immense piscine où d'ailleurs tous les matins du séjour j'ai fait mes 15-20 longueurs seule avec boudha bar comme musique ambiante.

Les gens à la Fidèle se couchent tard et se lèvent tard, le matin est le meilleur moment de la journée pour profiter ce ce lieu qui peut  être paisible en tous cas si agréable, quand pour seul bruit tu as le bruit des vagues et du vent qui se lève d'ailleurs chaque jour vers la mi journée, étant assez faible le matin.

Puis je suis allée à la voile avec une immense envie de faire du windsurf et oh ! le bonheur de se retrouver sur une planche après 10 ans et de voir que tout comme le vélo et les autres sports ça ne s'oublie pas, je me suis amusée pendant une heure avec une chûte à mon actif, bon ça va pour une reprise.
Ensuite je me suis jetée sur un kayak j'adore le kayak de mer et je me serais cru aux antilles par la couleur verte turquoise de cette eau et chaude de surcroît. Comme quoi pas besoin de faire des milliers de kms pour trouver une telle transparence, on me parle souvent de la corse que je ne connais pas et il faudrait absolument que je remédie à cette lacune. J'ai kayaké une bonne heure.
Cela m'a donné faim et après un passage au bar obligé pour un petit mojito et bien je me suis dirigée vers le resto.
Quel plaisir de n'avoir qu'à se servir, d'avoir un grand choix de mets du froid au chaud sans oublier les petits gâteaux et glaces.



Par contre  comme cie un vieux  pas souriant du tout,  imbu de sa personne qui m'a gavé pendant tout le repas, j 'ai attrapé au vol  les deux  strasbourgeois rencontrés dans l'avion afin  d'avoir de la cie agréable et ça a rendu le déjeuner  un peu plus attrayant.
L'après midi je suis retournée du côté de la voile bronzer un peu loin du monde à la piscine et à l'ombre d'un beau palmier. Avant de retourner en me perdant un peu n'est ce pas à mon bungalow à l'autre bout du village chercher ma raquette de tennis afin de taper quelques balles sur le mur histoire de me remettre au tennis pas pratiqué depuis bien longtemps

Puis ensuite direction le restaurant où ce fût un réel plaisir de retrouver de la nourriture à gogo, des bons poissons grillés et de petits gateaux, et oui vous l'avez compris j'aime bien manger !!


Au bar mojitos oblige d'ailleurs la plupart du séjour je suis restée fidèle à mon mojito!
le soir ils sont faits au fur et à mesure, j'étais donc en train d'attendre dans  une petite queue et là je me suis mise à discuter avec un mec sympa.
il s'est avéré que c grâce à lui que j'ai par la suite de la soirée fait la connaissance de mes chouettes copines, par le plus grand des hasards.

J'ai eu bcp de chance de les rencontrer, car j'aurais pu durant ce séjour mettre bcp de temps à rencontrer du monde, ne pas rencontrer qui que ce soit et là d'emblée les "drôles de dames"
mais entre le vendredi et le samedi c un peu flou ?????
Ce soir là j'ai diné avec ??? je ne sais plus à vrai dire un vrai trou de mémoire. Je ne sais plus si j'ai rencontré mes copines vendredi ou samedi ???? c dingue ça .
Le soir meme c'était la soirée Hippie si je m'en souviens bien année 70 en ce qui concerne le spectacle, il ne faisait pas chaud du tout autour du bar, et fatiguée je suis allée me coucher car ça ne m'interessait pas vraiment.
Oh joie ! j'ai retrouvé le bungalow sans encombre en me fiant au passage au signe sur le toit de l hotel voisin le Menzel, et plus de moustiques.



SAMEDI 21

Levée de bonne heure comme chez moi et aimant profiter de ces beaux matins à 8h j'étais au restaurant et là je me suis encore retrouvé un specimen space, vraiment moi et les petits déjeuners quelle chance !! je ne me suis donc pas éternisée ceci dit je me suis mis mes petites crêpes dans le gosier sans aucun problème.




Puis direction planche à voile, il y avait un peu de vent oh joie !  et il est vite arrivé 11h
j'avais décidé d'aller me promener au club med voisin de la douce en passant par la route ce que je  fis et à l'entrée quand le garde m'a demandé si j'habitais là je lui ai dis oui d'emblée en lui montrant mon bracelet.

Là je fus epoustoufflée par le couleur de l'eau d'un turquoise antillais ou tahitien et de surcroit d'une chaleur incroyable, tu parles tu peux marcher sur plusieurs centaines de mètres dans quelques dizaines de cms d'eau, la sable est trés blanc donc l'eau trés bleu-vert, il parait que cette plage est articifielle enfin peu importe ce n'est pas l'impression que cela donne.
Click to play
Create your own scrapbook - Powered by Smilebox
Make a Smilebox scrapbook
   Je peux vous dire que j'ai donc bassiné un grand moment avant de me rendre au restaurant.



Rebelotte l'après midi et kayak d'un bout à l'autre du village sur cette mer turquoise j'en prenais plein les yeux.
Vers 16h j'ai décidé de revenir par la plage à la Fidèle, car je voulais aller au tennis.

Ensuite comme pour tous les soirs de la semaine qui ont suivis après une recherche de bungalow pas tjs du premier coût, un petit mal aux mollets par moment à force de marcher constamment dans le sable, une bonne douche, direction le bar pour le mojito journalier enfin je dirais plutôt les mojitos journaliers, retrouver les copines et deux de leurs rencontres amicales masculines dont un ex GO, le fameux Serge aussi qui m'avait fait connaitre les filles, qui dragouillait un peu partout et pourtant qui ne cassait pas trois pâtes à un canard et dont je n'aurais voulu pour tout l'or du monde.

Ce soir là ce fût magique car ils avaient installé toutes les tables du restaurant autour de la piscine pour une soirée blanche, le thème de la soirée vestimentaire d'ailleurs était bien évidemment blanc, et je me serais cru au Martinez à l'époque où j'y travaillais et où à chaque 14 juillet et à chaque 15 aout ils dressent ainsi les tables sur la plage et sur le ponton. Cela donne vraiment une impression de luxe et c'était vraiment magnifique avec cette luminosité du jour qui descend, et les reflets dans cette immense piscine.
Le repas fût délicieux, pas mal de mets tunisiens entre autre, la plupart dressés dehors à l'entrée du restaurant.
Petite note humoristique qui me revient en mémoire La cour :

Savez vous ce qu'est la cour ??? et bien en belges ce sont les toilettes
j'y pense au moment présent car elles ne sont pas loin du restaurant (juste une appartée en passant).
Ah ma copine sylvie française mais vivant en belgique m'a bien fait rigoler et s'il y a une phrase que je ne risque pas d'oublier c la suivante :
elle n'a pas toutes les frites dans le meme cornet" ce qui veut dire qu'elle est un peu barée, space, pas normale enfin de compte.








Donc pour en revenir à notre soirée blanche à la lueur de petits fotophores, elle a été des plus agréables.
Passage au bar ensuite pour  comme dirait sylvie pour "un pisse mèmère" c à dire une décoction de  verveine ou autre, et oui ce n'est pas pas parce que c à gogo que 'on  picole plus pour autant, dumoins pour certaines personnes, car par contre les jeunes mecs alors là ça y allait, mais la sécurité a tjs durant le séjour était présente pour veiller au grain et que les choses ne débordent pas dans le moment sens.
Aprés avoir bu pour sylvie "un pisse mèmère" pour moi un thé à la menthe, et avoir dansé les danses du club journalières, direction l'amphithéatre pour la soirée danse. Tout le monde vêtu de blanc ça en jetait !

Je ne me suis pas vraiment éternisée car j'avais quelque peu mal au ventre et d'ailleurs je vous passerai les détails mais le retour au bungalow fût rapide et l'arrivé folklorique .............. no more comment.
J'ai fait la discothéque dans mon lit toute la nuit à tous les sens du terme et je trouvais enfin le sommeil, plus lègère qu'avant ....; sur le coup des 4h du matin.
Debout à 7h30 quand meme direction le resto pour un grand thé et pas grand chose à manger il fallait mieux.
Piscine oblige 15 longueurs et un peu de transat car pas trés courageuse la vanessa ce matin là, vers 11h un peu de kayak, au resto les consignes des copines "mange du riz et de la viande grillée"
Toute la journée je me suis sentie patraque, je me suis mise au régime, sylvie m'a filé de l'ercefuryl je suis allée me mettre au lit comme une poule et le lendemain je commençais à retrouver une meilleure forme.

Allez savoir ce qui c passé, je n 'incrimine en aucune forme la nourriture du club qui est toute fraiche, c juste comme ça ! un mauvais souvenir.
Je me suis shootée à l'ercefuryl tout le reste de la semaine et me suis remise à manger normalement en faisant juste une appartée sur trop de melons et pas de crudités du tout pour une fois, mais comme je préfére la viande, les pates et le couscous et bien no problem.



DIMANCHE 22

Là je commence à ne plus trop savoir, il faut dire que les jours qui ont suivi et bien furent identiques, sans stress, trés agréables juste à farnienter, faire du sport, boire, manger rigoler, de vrais vacances.
Je voulais aller à Midoun faire des emplettes, mais la journée avançant et ayant tjs des spasmes et bien jai trouvé plus judicieux de ne pas m'élancer dans une aventure où il aurait peut etre fallu que je me précipite aux toilettes !
Donc kayak, dans l'après midi catamaran ensuite un peu de transat pour me reposer, trempette à gogo, et tennis.

Le soir comme d'habitude ça ne m'a pas percuté je ne me souviens plus de la soirée il faut dire que là bas et contrairement à avant et bien les spectacles personnellement je les trouve médiocres, tout tourne autour du bar qui agréable à l'heure du déjeuner devient trés bruyant le soir, où les fauteuils en bois ne sont pas assez nombreux et où  l'on est là comme des "cons" à rester debout, avec une musique trop forte à mon goût pour un après diner.
Il y avait pour clientèle une majorité de mecs, assez jeunes, aimant picoler, pas ma tasse de thé
Si je n'avais pas rencontré les filles et bien il y a des chances que je me serais fait c..........le soir et ça ça te flingue le séjour.

Je n'étais pas dans un étât d'esprit à trouver un doudou, et de toutes façons personne de prés ou de loin ne m'a fait vibrer, je n'ai pas eu le moindre coup de coeur. Je ne squattais pas la piscine lieu apparemment de rencontres, mais pour me retrouver comme une brochette de mouton non merci, genre matelas sur les plages privées de cannes, alors qu'il était si agréable d'être en bord de mer au calme, relativement loin des transats voisins.
Mais bon pour ceux qui aime la promiscuité c leur choix, et puis faut bien reconnaitre que ce n'était pas forcément le haut du panier qui bronzait autour de la piscine !!!
Le seul que j'ai trouvé charmant c Arnaud notre chef de village ............. 37 ans mignon et cie
Mais là en plus avec tous ces jeunes garçons et filles et bien je me suis pris un coup de vieux et par moment pas trop à l'aise, heureusement que mes copines et moi étions dans la meme tranche d'age.



LUNDI 23

Après un regain d'énergie et un copieux petit déjeuner, avec une autre tordue à table qui s'est jouée l'incrust. nous voilà parties Sylvie et moi pour Midoum, à nous les magasins à touristes, je voulais acheter une tajine, deux trois petites poteries, 2 tee shirts un pour mon collègue qui a eu la gentillesse de m'amener à l'aéroport sinon j'aurais été dans la mierda et un pour un voisin venu arroser mes plantes.
On s'est coltiné la glue du petit déjeuner avec qui l'on n'avait pas du tout accroché dans le taxi et avec un peu de chance on a réussi à se la perdre dans le premier magasin.
Il y a maintenant des magasins à prix fixes où ils vendent souvenirs vetements cuirs et ça c super car tu n'es pas harceler et tu ne dois pas marchander afin d'obtenir le juste prix pour ton achat et te faire rouler.
C donc là pratiquement que j'ai acheté tout ce que j'ai rapporté soit une petite tajine et un plat allant avec pour la semoule, trois petits photophores, un tee shirt et un polo, un chouette tee shirt Dolce gabana copie bien sur mais pour rien du tout et de belle qualité, deux cheches et un chapeau de paille original, ah non le chapeau je l'ai eu dehors pour 6 dirahms.
Sylvie a acheté aussi quelques babiolles, elle cherchait un sac de voyages en cuir car Corinne lui avait dit qu'il y en avait des sympas. Elle l'a trouvé au dernier moment alors que ras le bol nous avions envie de rentreer au village et moi verte au virage sur quoi je tombe sur un immense stand de poteries de toutes les couleurs et là des tagines dont une rose et j'en cherchais une justement. Too late car je venais d'acheter l'autre !!! et bonjour le poids déjà donc je me suis contentée de les prendre en  vidéos

A midi nous étions de retour pour l'apéro
L'après midi fût sportive comme d'habitude deuxième série de longueurs dans la piscine après le repas.
Soirée quelle couleur je ne sais plus je crois que c'était noir ???? quand à la suite che plus :)))))



MARDI 24

Journée passée à Djerba La Douce, en règle ! j'ai laissé ma clé au gardien à l'entrée
Désirée la copine Suedoise est venue avec moi car elle voulait aller sur internet, et pas d'internet à la Fidèle, la pauvre avant de venir en éternuant s'est bloquée le cou et du coup devait porter une minerve tellement elle avait mal, avec piqures dans les fesses, cachets et cie, une joie de vivre à toute épreuve, habituellement sportive et bien elle devait rester allonger le plus possible et donc a décidé de faire la crêpe durant tout son séjour avec de la lecture. Ayant déjà eu une hernie discale au niveau de ces vertèbres là, et bien voici la raison pour laquelle elle souffrait autant et que pas grand chose ne pouvait la soulager, mais un moral d'acier, en prendre de la graine.
Trés marrante cette fille de par son look trés bcbg, sa façon de raconter les anecdotes dans un français parfait avec une petite pointe d'accent, d'une extrème gentillesse.
Elle est venue se baigner avec moi ce jour là, mais pour elle tout cela fût des efforts et à 15h elle prenait un taxi pour rentrer tellement elle avait mal.

Le midi donc a eu lieu la fantasia, un peu déçue par rapport à ce que j'ai pu vivre en travaillant au club il ya 18 ans, mais sympa quand même, domage pas assez d'ornements sur les chevaux et les cavaliers.
Mais ça été un bon moment.



Après le repas bronzette et à 15h tir à l'arc, quel dommage qu'à la Fidèle il n'y ait pas de tir à l'arc, j'adore ça et j'ai meme remporté une médaille que j'ai montrée toute fière aux copines en rentrant le soir.

A l'heure de l'apéro nous avons eu droit à un charmeur de serpents qui nous a sorti toutes ces petits bestioles spectacles surtout pour les enfants tous présents sur la pelouse à ce moment là.
Il faut dire qu'à la Douce la clientèle est soit agée des retraités soit des adultes avec enfants, et mamamia il y en a, raison pour laquelle j'avais choisi aussi la Fidèle pour le windsurf et pour le fait de ne pas avoir de gamins autour.

Je suis restée diner car je voulais diner local et l'entrée du restaurant était superbement décorée, budget différent et standing différent de la Fidèle. Des fontaines tout le long avec patisseries orientales autour, quelques musiciens, et danseuses.





           

C'était trés beau et trés bon, pas de chance à table car je suis tombée avec des hollandais ne parlant pas français, par contre une GO est venue. Mais quand j'ai tourné la tête j'ai été intriguée par un visage d'un mec chauve à lunettes qui ne m'était pas inconnu ???? où donc l'avais je rencontré ????
et quand sa femme a tourné la tête et bien les choses se sont éclaircies ! et oui les belges de Pekin Express, voilà j'y étais je savais qui ils étaient.
Je me suis donc levée et suis allée les aborder et discuter un peu, elle trés gentille, lui déjà dans l'émission je l aimais pas trop ! ils auraient voulu aller à la Fidéle mais ayant deux enfants de 16 ans n'ont pas pu y aller et trouvait la clientèle mortelle et morne.
Il est vrai qu'à la Douce ça ne rigole pas bcp, et que de ce côté là faut mieux être à la Fidèle.

Il faudrait à vrai dire un mélange des deux, un peu plus de luxe de la Douce jolis jardins paysagés entretenus et fleuris, et le côté relâche de la Fidèle.
Ceci dit je préfére etre les pieds dans le sable toute la journée, cela fait plus vacances et c plus dépaysant.

Aprés le repas je ne suis pas restée il y avait un spectacle pour les enfants, je suis donc rentrée retrouver les copines au restaurant, je leur avais rapporté quelques petites patisseries orientales et moi je me suis remangé un truc.
c'était soirée Fashion rien de spécial



MERCREDI 25

Dernier jour de vacances, snif, la veille j'avais déjà rassemblé quelques affaires dans mon sac et surtout organisé le transport des fameuses poteries en bagages à main enveloppées dans le shorty de planche et la polaire.
Journée sportive et bronzette dans une eau trop bonne, le vent de la veille était tombéf, et la transparence était revenu, l'après midi cette eau chauffe à une allure vertigineuse.

Corinne a été faire sa petite sieste un peu plus loin, Corinne est une toulousaine avec son accent on voit bien qu'elle n'est pas chti !!!! mais habite au Mans, durant tout le séjour j'ai cru qu'elle vivait à toulouse ! une trés chouette nana aussi directe qui nous a bien fait rigoler chaque soir au moment entre autre de nous asseoir au restaurant.
Un peu bornés certains tunisiens, il y a une table bien placée que nous aimions particulièrement mais les mecs ne voulaient pas que l'on s'y assoie à 10 près, donc chaque soir Corinne poussait sa gueulante tout comme je l'aurais fait, et l'on se posait où nous avions envie de nous poser.

donc pour ce dernier jour de vacances pas de vent donc pas de planche, mais du kayak à gogo et sangria j'avais envie, trempette et encore trempette avec Nathalie qui elle est de Chartres, encore une toute autre personnalité adorable, qui ne mache pas ses mots non plus et qui elle la pauvre a été pas mal enquiquiner durant son séjour la nuit par des voisins bruyants discutant à tout va en plein milieu de la nuit, et sachant que les bungalows sont ouverts sur l'extérieur, cela fait comme au camping, l'on entend tout de chez le voisin.

Mais cette dernière après midi fût ponctuée d'un certain désagrément.
Comme tous les midis vu le nombre de transats d'ailleurs le village était à moitié plein donc pas de problème pour s'installer, nous avions laissé nos serviettes, 5 transats pour nous christophe étant venu nous rejoindre, Christophe c un gentil GM que Nathalie a connu l'année d'avant et qui venait d'arriver deux jours auparavant.

Et qu'est ce que l'on ne voit pas en arrivant une nana stoique sur un des transats où il n'y avait pas de serviettes plongé dans un bouquin. Elle n'a pas daigné lever le bout du nez, dire "oh désolée est ce que ça vous dérange si je reste" enfin la moindre des politesses n'est ce pas, et nous on a décidé de foutre un peu le souk autour, elle tjs stoique on a fait plusieurs allusions, en sortant de l'eau je me suis ébrouée comme un petit chien pour l'emmerder l'autre ne bougeait pas d'un poil,
ca a duré un petit moment et là je n'ai pas pu me retenir, Corinne était partie siester un peu plus loin et je lui ai rentrée dedans gentiment
"elle est bonne la lecture ? et l'ombre celle que vous nous avez piquée elle est bonne aussi ?? et l'autre sans se démonter nous a dit qu'elle était dans son droit et cie bla bla
je lui ai juste dis que la moindre des politesses aurait été de nous demander si ça ne nous dérangeait pas qu'elle reste sous le parasol en paillotte ??
un moment donné je lui ai juste dit "no more comment"
l'on est toutes allées nous baigner, cette conne était derrière et nous entendait persifèrer sur elle, en remontant sur la plage elle a pris son transat l'a mis au soleil en le tirant violemment et deux minutes se cassait pour toujours.
le pire c que des transats libres il y en avait tout autour et qu'il a fallu qu'elle vienne planter la tente chez nous.
Faut tjs qu'il y ait un cas quelque part.
Suite à ce petit désagrément la journée s'est écoulée paisiblement et rapidement bien trop à mon  gôut, ça c sur, à 18h nous allions pour notre pastis quotidien au bar avant de nous doucher pour la soirée, pas de tennis ce jour là l'après midi ayant passé à toute allure.
Dernière soirée où j'ai mis ma belle robe achetée chez Kookai que j'adore et super gentilles les copines m'en ont fait des compliments, c agréable ça fait tjs plaisir.
Du coup je vais la sortir plus souvent enfin faut il encore que j'en ai l'occasion ici.
L'on était toutes fatiguées après notre bon repas où nous avons pu nous gaver d espadon en carpaccio alors là trois fois j'en ai repris, et de calamars au curry miam miam, nous sommes parties nous  coucher. Resoirée hippie et année 70 pfffff!



Jeudi matin


Jour du grand départ journée tunisienne installation des petits stands et mouton à la broche pour le déjeuner.
Piscine, kayak, apéro déjeuner divin de mouton et de couscous, et voilà 15h arrive et je suis partie pour l'aéroport.
Terminées les vacances djerbiennes.
J'ai craqué pour un beau petit tee shirt à la boutique rose pas donné mais que je vais porter bien souvent ça c sur.
J'ai été bien triste de quitter les copines, c tjs comme ça quand on rencontre des gens avec qui on se lie d'amitié et que l'on ne va pas revoir avant un certain temps.
J'espère qu'elles viendront me voir sur la côte.
Heureusement il y a internet pour garder le contact.
Donc voilà trés chouettes vacances, un vol d'une rapidité exemplaire, c super du dépaysement si proche de chez soi, pas de décallage horaire, c trés agréable.
J'ai volé avec Tunis air vol régulier partant une fois par semaine de Nice, mais l'attérissage fût  mouvementé, aie aie aie l'avion s'est posé brusquement sur le sol, avec aucune délicatesse, ça ne m'était jamais arrivé un attérissage aussi brusque, ça fait drole, tout le monde a poussé un cri dans l'avion.

Ma petite copine Evelyne est venue me chercher à l'aéroport, la pauvre avait oublié je n'avais pas pu l'appeler de là bas mon telephone ne passant pas, et elle revenait des courses quand je l'ai appelée de l'aéroport.
Heureusement qu'elle était là aussi ! Merci ma belle pour avoir gentiment fait le taxi.

Prochain voyages en novembre sans doute mais où je ne sais pas.
En tous cas j'ai bien envie l'année prochaine de repartir pour la meme semaine là bas, surtout si on s'organise avec les copines pour se retrouver, et en plus je vais lancer sur ovs un poste aussi, car si nous étions une dizaine d ici ça pourrait etre génial, c un village abordable à cette période de l'année, donc pourquoi pas n'est ce pas.



            Vous vous êtes évadés un peu en me regardant les vidéos alors votez pour moi

 
                                                   
                                                                                        

Publié dans VOYAGES

Commenter cet article

Evlyn 05/07/2008 21:11

Super récit agrémenté d'une chouette musique très entraînante...ça se sont des vacances bénéfiques !  qui requinquent jusqu'aux prochaines !Bien inspiré ... chapeau Miss ...Evelyne

TROPIQUIRINHA 06/07/2008 12:06


Merci ma belle la musique les bronzés 3 de circonstance :))


Anne-Laure 04/07/2008 01:52

Quelle beau voyage ! Je suis envieuse !

TROPIQUIRINHA 06/07/2008 12:06


et bien il faut y aller c chic et pas cher :)


NG 03/07/2008 12:46

j'ai oublié de te dire : je vote !!

NG 03/07/2008 12:43

Merci de nous avoir fait partager tes vacances.. on a l'impression de partir un peu. Je suis allée deux fois à Djerba (au Pénélope) très bien pour des vacances repos, et j'y ai rencontré des gens super sympa. Ton récit m'a rappelé pleins de bons souvenirs..