DJERBA + ILE O FLAMANDS ROSES

Publié le par ALIZEE

J - 7 DJERBA ME VOILA   VIVE LE CLUB DE LA FIDELE




                                 

Histoire de l'île

Djerba a connu une histoire mouvementée. Elle fut carthaginoise, puis romaine. De l'époque romaine, il reste aujourd'hui la chaussée de 6 km qui relie l'île au continent. L'île fut aux temps des Romains une importante zone de commerce et d'échanges de marchandises entre l’Afrique et l’Europe.

Au VIIème siècle, les Arabes prirent l'île des mains des Byzantins. Trois siècles plus tard, l'invasion des Kharejites-Ibadhites précipita l'île dans une période de guerre civile entre deux ordres, les Wahabites et les Nakkeriens. Djerba dut également repousser les attaques des puissances bordant la Méditerranée : les Normands de Sicile, les Aragonais, les Chevaliers de Malte, les Espagnols.

 
Bateaux pirates
Bateaux pirates
Photo Laurent AROMATARIO 
Agrandir

Djerba fut au XVIème siècle le pied-à-terre de pirates dont les plus célèbres se prénommaient Dragut et Barberousse. L'Histoire a retenu l'épisode sanglant au cours duquel Dragut massacra des milliers de chrétiens puis édifia sur leurs ossements la tour Borj el-Kébir. L'arrivée au pouvoir des Ottomans en 1610 mit un terme à cette période d'instabilité.

Djerba, conquise par les Tunisiens au XVIIIème siècle, passe sous protectorat français en 1881. Comme le reste de la Tunisie, elle en est libérée en 1956. Les années 1960 sont synonymes de développement touristique.

Des multiples invasions et vagues de migrations, Djerba en a tiré un grand brassage ethnique. Aujourd'hui, les principales communautés de l'île sont les Musulmans et les Juifs. Rendez-vous au musée des Arts et des Traditions populaires pour en savoir plus sur les coutumes de ces communautés.



Douceur de vivre et plaisirs variés à Djerba
 
Djerbinage
Djerbinage
Photo Aurelien LESUR 
Agrandir

Le mythe de Djerba a commencé dans les chants d'Homère. Les fruits au goût de miel de cette île, les lotos, auraient failli mettre un terme aux pérégrinations d'Ulysse. Qui les goûterait n'aurait plus envie de quitter l'île !

D'un point de vue plus terre à terre, la beauté des plages, la douceur du climat qui fait qu'on parle même d'une cinquième saison et les vestiges du passé ont fait le succès de cet oasis de sable fin.

 
Djerba, Tunisie.
Djerba, Tunisie.
Photo Sylvie GAUTIER 
Agrandir

Cette île sans relief (point culminant : 55 m !) se situe dans le golfe de Gabès, au sud de la Tunisie. Elle n'a qu'une véritable agglomération, Houmt Souk. Ce charmant village aux maisons blanchies à la chaux compte plusieurs belles mosquées, mais ce sont surtout ses souks qui attirent les visiteurs.

La côte nord-est, zone touristique, laisse place à des plages désertiques à l'ouest. Dans la campagne parsemée d'oliviers et de palmiers, les habitations sont très dispersées. Ce sont des petites fermes fortifiées, appelées menzels. Elles possèdent souvent un puits qui n'est plus utilisé de nos jours.

 
Profusion de couleur
Profusion de couleur
Photo Yannick BERG 






Outre une journée à Houmt Souk, votre séjour devrait inclure en tout état de cause une visite de la synagogue La Ghriba, une promenade à Guellala, un petit village réputé pour ses poteries, et un tour sur le marché de Midoun, le vendredi matin.




A la découverte d'Houmt Souk

Que de plaisir à déambuler dans les rues ombragées d'Houmt souk, la capitale de l'île ! Les maisons blanches et les places fleuries de bougainvilliers dégagent un calme qui nous rappelle qu'Ulysse lui-même a failli ne jamais repartir de cette charmante île.

 
Potier
Potier
Photo Claude RONDEAU 
Agrandir

Très réputés, les souks d'Houmt Souk sont un petit labyrinthe de galeries couvertes dans lesquelles foisonnent diverses échoppes. Tissus, tapis, souvenirs touristiques mais aussi ateliers d'orfèvrerie jalonneront ça et là votre parcours. Ne manquez pas le souk des bijoutiers, c'est le plus remarquable de tous !

A côté des souks, partez à la découverte des fondouks. Ces édifices, appelés caravansérail, accueillaient les marchands de passage ; ils servaient à la fois d'entrepôt, de magasin pour vendre les marchandises et d'auberge pour ces commerçants nomades. Aujourd'hui, la plupart a été reconverti en hôtel. Construits autour d'une cour carrée et souvent avec un puits au centre, les fondouks possédaient à l'étage une série de cellules. Pour voir un joli fondouk, rendez-vous à l'hôtel Arisha (place Arisha) ou celui de la Marhala (rue Moncef bey).

Les mosquées d'Houmt Souk valent aussi le coup d'oeil, même s'il n'est pas possible de les visiter. La mosquée Sidi Ibrahim el Jemni avec son toit pentu, la mosquée des Turcs au grand minaret de style ottoman et la mosquée des Etrangers constituent les exemples les plus intéressants.

Enfin, le fort Ghazi Moustapha ou Borj el Kébir, situé sur le port, fut érigé par le sultan Abou Farès au XVème siècle. Les Espagnols s'y réfugièrent en vain en 1560 et y furent massacrés. Du chemin de ronde, vous aurez une belle vue sur les alentours.

Les conseils des lecteurs
 

"La Galerie marchande du Casino de Djerba", par Fabien
A tous, je vous conseille la galerie marchande du Casino de Djerba. Des affaires en or, avec plein de choix comme des produits d'artisanat locaux et une bijouterie magnifique et tout ça a prix casses...
(juillet 2007)

  En flânant dans les ruelles d'Houmt Souk, arrêtez-vous à la boutique de poteries "Fondok El Goulla", rue Habib Bougatfa, mon ami Jallel vous recevra avec amabilité et sourire ! Il pratique des prix fixes très intéressants sur des produits variés et de bonne qualité, et il glissera toujours dans le couffin qu'il vous offre  pour transporter vos achats un petit cadeau supplémentaire ! Il règne dans sa boutique calme et gentillesse et son équipe de "benettes" (jeunes filles) sera là pour vous conseiller !
(juin 2007)

Le magasin d'état de Midoun n'est pas un magasin fiable. Entre une arnaque au taux de change après être tombé d'accord sur le prix de 4 tapis après 12 semaines d'attente, de relances fax et téléphone, on ne voit rien venir. Attention !!
(mai 2007)

Bonjour, si vous voulez acheter une belle poterie, je vous conseille de vous rendre à Guellala, village de potiers. Demandez au taxi qu'il vous dépose au "Petit Souk" et demander Karim. il vous expliquera comment est fabriqué la poterie, et vous présentera ses produits. Les prix ne sont pas affichés, mais le jeu de l'offre et la demande est correct. Un peu de marchandage pour le fun, et tout le monde est content. Karim vous amènera si vous avez le temps, visiter un atelier de poterie ancestral situé à proximité de son magasin. Vous verrez alors comment  les gens travaillent et dans quelles conditions. Aucun voyagiste ne vous fera voir cette réalité, celle de tous les jours. très enrichissant et étonnant. Avant de quitter le village, aller voir le musée, il vaut le déplacement.
(octobre 2006)

Je rentre d'une semaine de vacances au Sofitel de Djerba. C'est super, hôtel, restaurant, rien à dire. Pour déjeuner à l'extérieur, je vous conseille le Moulin, un restaurant situé à 200m, le serveur Zouarei est top ! Pour le shopping, la boutique de L'Art, en face du Coralia, est très sympa.  Les vendeurs plutôt cools. On y trouve des céramiques très colorées et des savons au jasmin. A ne pas rater.
(juin 2006)

"Poteries", par Viviane

"Acheter un tapis : un endroit à éviter", par Bruno

"Poterie", par Daniel

"Marie et mado à djerba", par Marie Et Mado Fily

 

"Visite de l'ile en scooter.", par Fabienne
C'est une solution ludique et agréable de découvrir Djerba, à son rythme, seul ou accompagné. Je vous recommande un garçon très sympathique et serviable en la personne de Mongi (tel.21039159). Dites lui ce que voulez faire, il l'exhaussera.
(juin 2007)

Il n'y a aucun problème pour se déplacer. Il y a toujours un taxi devant l'hôtel ou à proximité. Les taxis permettent de visiter l'île tranquillement. On évite alors les "troupeaux" et la visite se fait lentement. En plus, le chauffeur de  taxi vous raconte l'histoire de l'île à sa manière.

l ILE AUX FLAMANDS ROSES

Allez voir les belles photos et l'eau cristalline

"Se déplacer sur l'île", par Mireille


    

Publié dans VOYAGES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article