REPUBLIQUE DOMINICAINE JANVIER 2006

Publié le par ALIZEE

 

                    LA REPUBLIQUE DOMINICAINE

                      BAYAHIBE et les autres !

                                        

 LA PLUS BELLE PLAGE SUR L ILE DE SAONA

Pour voir l'intégralité des photos vous rendre sur :

Allez dans albums 2006 et là vous trouverez mes albums sur la République Dominicaine où je viens de passer 3 semaines.

- Santo Domingo, Las Terrenas, Cabarette, et Bayahibe. www.bayahibe-rd.com

 

                                                                

                                                                                

 

Bienvenue en République Dominicaine !

:Lorsque Christophe Colomb arriva sur la barrière de corail de la République Dominicaine en 1492, il proclama "Cette terre est la plus proche du Paradis". La République Dominicaine offre parmi les plus belles plages du monde, mais le pays abrite aussi la plus grande chaîne de montagnes des Caraïbes.

webDominicana.com est le premier site d'information touristique sur la République Dominicaine. Un guide complet pour les visiteurs, des informations détaillées sur les plages, les hôtels, la cuisine, le shopping, le golf, la plongée... les 14 sites de webDominicana vous aideront à préparer les plus belles vacances de votre vie:


                                                                                

 

 

 


, les hôtels, la cuisine, le shopping, la plongée... Venez à Bayahibe, le paradis pour vos vacances.

Bienvenue à Bayahibe (République Dominicaine) !

Cette région touristique comprenant Bayahibe et Saona, est un excellent choix pour des vacances relaxantes; couples en lune de miel, familles, jeunes, voyageurs actifs, plongeurs, et golfeurs s'y retrouvent.

Dans les méandres des rues et places de Altos de Chavon, vous trouverez d'impressionnantes galleries d'art. Explorez le musée d'archéologie, ou retournez dans l'un des parcours de classe internationale de golf ou sur les plages de sable fin de la mer des Caraïbes.

Sur les plages se trouvent de superbes hôtels. Si des amis vous ont parlé de l'excursion inoubliable de Saona, Bayahibe est le point le plus proche pour embarquer à destination des îles de Saona et Catalina.

Bayahibe.net est le premier site d'information touristique sur Bayahibe, République Dominicaine. Un guide complet pour les visiteurs, des informations détaillées sur les plages, les hôtels, la cuisine, le shopping, la plongée... Venez à Bayahibe, le paradis pour vos vacances.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                           

 

dscn2948.jpg

 

 

 

 

Gringo qui nous a cuisine les langoustes avec amour

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                           Coucher de soleil sur Bayahibe

 

RECIT DE MON VOYAGE CI DESSOUS.

 

 

 

Alors par quoi commencer.... un clavier qui ne marche pas….avec les lettes pas à la bonne place comme d habitude enfin .... bon decryptage, dur de trouver un internet cafe et pas grand chose a dire de rejouissant, les voyages ne commencent pas forcèment sur les chapeaux de roue ! ! !

Voyager de jour c’est bien pénible, surtout quand vous devez vous tapper deux films archi nuls, et que la bouffe qui les accompagne n’est guère mieux. C’est sur on ne prend pas l’avion pour le repas servi à bord.. Avec ma veine mon écran (incorporé dans le siège ne marchait pas).

A l’arrivee j’ai change un peu de tunes, suis montée avec mon coéquipier dans un taxi pour soi disant 600 pesos à l’arrivée le mec fait celui kavait pas compris alors ca nous revient a 700 pesos, l auberge n’est pas du tout ce à quoi je m attendais et la cerise sur le gâteau pas de lumiere et pas d eau... "  puisque l eau vient avec le courant. " cool ! .... je me couche impossile de dormir malgrès le fait que je me sois ingurgiter un stilnox !

Le lendemain matin je me reveille la main double de l autre piquée à mort par che pas koi … un mal de chien ! ! qui me rappelle l’anecdote du survenue au Brésil.

Dimanche visite de Saint Domigue de la zone coloniale, c’est petit, on a vite fait le tour rien de special, promenade en bord de mer rien de special non plus sur le Malecon, pas de petites guitoune sympas à bouffe, de vendeur de coco verde ect comme au brésil ou au mexique, une rue commerçante moche heureusement un bar sympa pas loin de cette fichue soi -disant auberge où nous sommes les seuls clients. bien évidemment …. Devinez quoi quand nous sommes retournés à l’auberge et bien pas de courant pendant 1h encore un coup.

Lundi matin taxi pour la gare des bus. Prix correct c’est l’oncle du mec de l’auberge qui gentiment nous a conduit en nous faisant le taxi. 4heures de bus confortable, correct, à traverser une jolie nature. Mais il pleut bcp je flippe mais on est pas loin des montagnes donc c’est normal.

A Sanchez on nous tombe desssus comme des mouches par les taxis. U vrai cirque et comme il ne semble pas y avoir de gua guas (transports locaux) dans le coin et bien on se rabat donc sur un taxi mais à deux ca va au niveau du prix on va s’en tirer pour 7 € chacun. La nature environnante est absolument magnifique, une immense cocôterais.

On arrive à LAS TERRENAS, notre hôtel s’appelle le Papagayo qui veut dire perroquet. Il est au top pour le prix, les pieds dans l eau on traverse la route et on est sur la plage, joli jardin eau chaude, lit confortabe, patron trés gentil qui se nomme René. Las Terrenas ...... plage superbe mais rue principale rien d’extraordinaire...... un max de francais mais c’est pas un problème, peu de touristes..... le soir trois pelés 1 tondu dans les restos, mais de toutes facons car en fin de compte la plupart des touristes sont dans des " Tout inclus " et de ce fait le soir retournent vite fait profiter de leur hôtel club, et ils ont bien raison ….

Hier mardi on a pris l ‘excursion avec Pierre Fayet le français pour nous rendre au PARC DE LOS HAITISES car cette excursion pas question de la râter et ils prévoient de la flôtte pour vendredi, donc mieux vaut tenir que courir et celle la on ne voulait pas la râter.....

La journée fût très agréable, trés jolie végétation, mais retour plus que folklorique, une mer assez déchaînee. Une heure en mer a sauter sur les vagues et à être trempés, mais bonon a pris cela du bon côté c’était assez comique d’ailleurs à partir du moment où notre sac à dos était protégé surtout mon appareil photo, mais ceci dit de quoi se fracasser les reins à plusieurs reprises.... .

On est arrivé indemne sur l’autre rive (il faut traverser la péninsule de samana) et un buffet fort agréable nous attendait, repas compris dans l’excursion qui nous a coûté 45 euros.

Attention d’autres personnes n’ont pas été si chanceuses que nous et lors d’une excursion pour voir les baleines si je crois bien me souvenir a eu le terrible désagrément de voir leur bâteau couler. Heureusement plus de peur que de mal, mais attention à l’organisme Freddy tours à Cabarette. Ceci dit nous et bien nous n’avions à notre disposition de gilets de sauvetage, dumoins pas sur nous mais ils étaient bien rangés à l’avant du bateau, pas très utiles dans un pareil cas.

Pendant l excursion mon appareil photo s’est bloqué panique a bord..... ! !. il faut que je le surveille ça me fait peur car par moment difficulté pour l ‘ouvrir.

Mes premières impressions et bien métigées, la nature est luxuriante, magnifique la cocôteraie au top mais il n y a aucune ambiance, aucun cachet, rien de vraiment typique, 1 atmosphère chaude, comme en martinique avec les doudous, les accras, les ti punch,, le madras, les crabes de terre, la feroce d’avocat ect…

Je trouve qu’ici c’est assez insipide je n’ai pas senti de bonnes odeurs de petites bouffe, de beaux marchés aux fruits tropicaux, car mis à part les oranges, les bananes, les ananas et quelques papayes …

Ceci est un avis personnel et au cours du voyage peut être vais decouvrir bcp de choses. !

 

 

Le temps hier splendide, ce matin hyper beau j ai fait 3kms de marche a pied le long de la superbe plage de Saona et la ça se couvre snif snif ! ! !

Moi qui voulais faire journee plage avec lecture ...... on va voir ! le temps change vite mais il ne fait pas bien chaud. Disons que les températures sont sensiblement comme chez nous sur la côté d’azur en fin de printemps.

Hier pour couronner le tout je me suis viandée dans la rue ! Evidemment il faut voir leur p…… de routes et trottoirs défoncés. J’ ai eu un bon dieu de ne pas casser mes lunettes, mon appareil photo et ou un poignet.....

Quand aux moustiques ils ne sont pas trop virulents et il n’y en a pas beaucoup.

Ici règne un vacarme assourdissant du aux moto conchos c’est à dire des taxi motos qui sont archi nombreux et ne cessent de vous dire " taxi taxi ! ! "

C pas ici que je vais louer un deux roues bien que les scooters soient bon marché mais bonjour la sécurité surtout sans casque.

 

 


 

Bon ben hier super journee de soleil mais ça n a pas dure....

Ce matin du vent mais pas assez pour qu’ olivier .... fasse de la planche ! !il ne fait pas beau du tout, de grosses averses ne cessent de tomber et je suis bien contente d’avoir mon poncho et mon parapluie.

J’ ai deja fini le premier bouquin que j’avais emporté un très chouette roman de Paolo Coelho et je vais en commencer un second, un policier de marie higgins clark au moins ca occupe durant " les longues soirée d’hiver " eux je veux dire ‘durant les longues soirées …. Et durant la bronzette. A condition que l’ampoule de la chambre permette la lecture, car ici ils ont plûtot tendance à avoir ses ampoules qui n’éclairent absolument pas ou très peu et vous fond un teint blafard.

Hier temps de reve pas de vent bronzette à donf, pas envie d aller je ne sais où... donc je suis restée à lézarder sur la plage et j avais prevu une heure et demie de cheval pour le lendemain et d’aller par ce fait voir la superbe plage de Playa Bonita mais voilà pas que pour notre dernier jour à Las Terrenas le temps devient excécrable, c’est bien ma veine, pas de playa bonita, pas de cheval et pas de visite en matinée à la cascade el Limon ! ! ! ! dégoutée.

 

Bon demain on pars pour Cabarette ; i, grand moment car je ne suis pas sure du tout faut que j arive a rappeler la soi disante cie de bus existante...el Cenario ( Lonely Planet) ca va etre un grand moment .

Ce matin j ai rencontre au bureau des telecommunications une francaise dans nos ages oh bonheur ! qui a voyage dans de nombreux pays et qui est allee à BAYAHIBE, où je dois me rendre la dernière semaine. C’est génial on va se revoir à notre retour car elle habite Nice et moi Antibes, c une femme super gentille, vive et qui doit avoir 1000 anecdotes à raconter de ses périples aux 4 coins du monde.

 

 

Hier matin après notre petit déjeuner au Papagayo, depart pour cabarett.

Dans un premier temps on prend chacun un moto-concho pour se rendre 3 kms plus loin à la " gare " des gua guas qui vont nous emmener vers Sanchez afin que de là bas on prenne notre bus pour Cabarette. Un grand moment le moto concho, moi je n’en menais pas large car avec le sac à dos et la petite valise devant avec le conducteur à nous faufiller entre les bagnoles et à éviter les nids de poule, c’était pas gagné !

Ceci dit on est arrivé sans encombre et avons sauté dans le gua gua présent à ce moment là, c’est à dire que nous nous sommes entassés pelle melle à l’extérieur à l’arrière avec pas mal de monde. A Sanchez le bus est arrivé à peu prés dans les temps c’est à dire avec 30 minutes de retard, ce qui n’est pas du retard ….

Donc hier matin soleil alors que nous prenions la route pour cabarette...... grand soleil rageant quand je pensais à la vieille et à ce que j’avais manqué. Notre bus était un vieux bus mais pour 200 pesos très bon marché, longeant la cote, j’avais la musique à donf dans les oreilles histoire d’agrémenter le voyage.

 

Les paysages se sont mis à changer mais pas pour plus joli car la peninsule de samana c’est ce kil y a de plus beau au niveau végétation. Stop en route afin de manger et de boire un petit quelque chose et surtout d’aller aux toilettes, car pas de toilettes dans le bus.

Hier on est donc arrive a 15 h a CABARETTE qui consite en une seule longue rue où s’alternent un magasin de souvenirs, un resto, un bureau de change, et ainsi de suite. quel cachet ???? on repassera ! !

La plage est très étendue, et l’on peut voir au fond de jolis petits cervolants dans les airs qui sont en fait les voiles des kites,Cabarette étant comme tout le monde sait une des mecques mondiales du kite et du funboard.

La plage : bcp de transats ça c pas le pied mais " Tout Inclus " obligent. Et oui ils sont partout . Sinon de beaux restos mais pas donnés et qui le soir s’avérent ne pas être bien animés. Même probléme qu’à Las Terrenas.

Bon c sur, les gens viennent ici pour la planche, le kite, car des vagues yen a ! mais l eau n est pas ce que l ‘on peut dire la plus belle et transparente possible, le remous des vagues brassant le sable la rendant plutôt terne et marron.

Notre hotel car en fin de compte ya pas d auberge de jeunesse mais KAOBA est bel et bien un hotel est ouf ! très bien, des petits bungalows dans un jardin fleuri et entretenu avec une jolie petite piscine.

La nourriture est hors bien chère pour des backpackers comme nous dans les


restos. Ceci dit il y a un chinois qui fait du take away et qui est vraiment très bon. Donc celui là je pense que ça va être ma cantine du coin. Avec une excellente boulangerie française qui fait des petits déjeuners " comme à la maison ".

 

Ce matin donc levee a 10 h, glandouillage dans la " rue en question " histoire de voir un peu.

Puis je me suis plantee avec un bouquin dans un bar - resto sympa devant un cafe, la météo devenant pluvieuse j ai enchaine sur une biere, deux fois le prix de celle a las terrenas.. De temps à autre je levais les yeux de mon bouquin pour regarder les ploucs des hotels clubs voisins défilés. On ne peut pas dire que ce soit la clientele club med, la c’est plutôt une armada de ploucs plus ploucs les uns aue les autres, aie aie aie..... attention les " tout inclus " il y en a pour toutes les bourses.

 

Cet apres midi enfin le soleil est revenu et le vent s est leve donc moi je suis allee me planter a la piscine histoire de prendre un peu le soleil mais pas de baignade car l eau n’ est pas chaude du tout,

En tous cas et bien moi qui d’habitude crapahute par monts et par vaux, visite des tas d’endroits, là je me suis fait une raison, le séjour sera basé sur la plage et voilà.

Car en plus pour la première fois ne voyageant pas seule et bien ça complique sérieusement les choses, car si j’avais été seule et bien cabarette je ne m’y serais pas éternisée, je serais repartie sur Las Terrenas pour au moins aller à las Galleras. Là et bien il faut faire un compromis, Olivier le coép lui veut faire du funboard et il n’y a qu’à cabarette qu’il peut pratiquer son sport…. Et encore à condition qu’il y ait assez de vent …. Et là c pas gagné. !

 

En tous cas je fais une fichue cure de sommeil et de nettoyage d estomac, les toxines des grosses bouffes connais pas, les bananes par contre je connais. Ceci dit depuis que j’ai découvert mon chinois tout va bien, je me sens moins frustrée au niveau de la bouffe.

 

Ce matin j ai décidé histoire de voir un peu les environs de prendre un gua gua pour aller visiter un peu puerto plata..... Deja pas de plage …. ! car les plages se situent à PLAYA DORADA qui est un énorme complexe renfermant des hotels clubs, des magasins, à quelques kilométres avant d’entrer dans PUERTO PLATA. A vrai dire j’en ai plus que vite fait le tour disons que je ne m’y suis pas éternisée, une petite promenade le long du malecon, deux trois photos et j’ai vite repris mon gua gua pour m arreter sur le chemin du retour a SOSUA.où je suis restee a me dorer la pilule ou au moins il n’y avait pas de vent et où l eau était magnifiquement turquoise.

Seule ombre au tableau on se serait cru a cannescar plage remplie de transats et bondee de touristes etrangers et dominicains..... week-end férié oblige ......Plage bordée de magasins de souvenirs, de petits restos, bar tout joliment coloré. Un bonheur de se baigner malgrès une température de l’eau un peu fraiche.

J ai rencontre une fille a qui j ai dis de s assoeir et nous avons discute deux heures avant qu elle reprenne son bus pour son complexe J’ai été super heureuse de discuter avec elle, ça m’a fait bcp de bien ….

 

Comme je disais je me suis fait une raison en me disant que j’allais profiter à mort de la plage . Comme ces jours dernier, hier soir je suis allee chercher mon petit chinois a emporter un pur bonheur celui la : des pates au boeuf avec un shop suez...

Ce matin j’ ai decide de partir pour PLAYA GRANDE a .......60 bornes de cabarette....

J ai pris un petit dejeuner a l anglaise oeufs bacon potatoes cafe jus d orange dans un des deux supers boulangeries kil y a ici. et j ai pris mon guagua pour me rendre la bas.... et bien au bout d une heure trente j etais enfin rendue..... apres trois guaguas..... ! ! !.

palya grande est une super plage..... l eau y est turquoise par grand soleil et aujourd hui il faisait grand soleil ouf ..... fallait en profiter !

Par contre des grosses vagues donc baignade a revoir.... pas trop envie de me noyer ni de perdre mon maillot de bain dans la flotte et puis je surveille d’un œil mon sac resté sur la plage. Occupation premiere promenade le long de la plage une heure en m enfoncant les pieds dans le sable (bonjour les molets ) jusqu a un hotel club (et oui encore un).

A mon habitude j y suis allee franco, suis montee au golf pour faire quelqu superbes photos d en haut et ......... en redescendant me suis assise avec un diet coke, puis un verre de biere et ensuite un pina colada GRATUIT puisque c un tout inclus...... merde pourquoi s en priver si on peut..... ! puis c’est marrant !

Ensuite revenons à notr occupation principale tartinage et bronzage jusqu a 15 h ou le ciel à commencé a se couvrir un peu.... .J’ai fait trempette quand même et puis s’est bien de boire mais il faut éliminer …

La plage de Playa Grande est superbe et très très peu fréquentée mis à part là bas au bout …. Bordée de cocotiers, au sable blanc, calme, impossible de se lasser de se paysage si exotique.

Puis sur le coup des 16h je suis rentree et la ce fut un grand moment j ai carrement mis deux heures.... ! ! mais bon j en avais rien a fiche n etant pas pressee du tout ...... donc bonne journee. Il faut dire qu’une bonne partie de la route n’est ni plus ni moins une profusion de nids de poules à éviter. Je ne vous parle meme pas des pneus ni de la suspension de ces gua guas.

 

 

 

Je pense que l’on va rester jusqu’à dimanche prochain (nous sommes arrivés dimanche dernier) car Olivier n’a fait qu’une fois de la planche, le vent n’étant pas assez vigoureux, alors attendons qu’il le devienne et ensuite on va passer la dernière semaine sur la côte caraïbes.

Je prends mes marques et c tres bien comme ca, le lit est super bon on paye 15 dollars chacun la nuit, internet est ici meme dans l hotel, ya de bonnes boulangeries un bon chinois et la plage a sosua a 10kms ou moins ou je vais retourner demain.

Dimanche et bien j aimerais que l on descende sur santo domingo pour aller directement a BAYAHIBE soit 4 h de route de saint domingue, s’y poser et se promener dans les environs. ici je pourrais faire du cheval seule excursion vraiment valable mais je me....


 

Hier je suis donc retournée a sosua, pas de vent mer turquoise et j’ai passé le plus clair de mont temps dans l’eau.

Je me suis prise un transat avec parasol , pas de koi se priver, ils n ont pas grand monde le week end ferie c fini et les touristes sont des hotels clubs..... Je suis partie de la bas sur le coup des 17 h et quelle rigolade en rentrant... !je me suis retrouvée à ..23 dans un guaguas qui ne contient normalement que 12 places assises.....

Ces moyens de locomotions s arrretent a vers les 19 h alors la ! plein à craquer avec les gens qui rentrent du boulot...... tu imagines si le truc se renverse.... tu imagines les pneus enfin .... ! 15 kms la dedans assis au fond basta ..... c peut etre le seul truc vraiment local. Diner et non pas chinois, mais bananes ….

Ce matin apres un petit dejeuner tjs a l anglaise oeufs pommes de terres bacon de koi tenir la journee.... j ai fait toute la plage a pied et ensuite me suis mise a buller avec mon bouquin jusqu’a 16h. Pas de bain, juste des trempettes pipis car l eau gla gla pour moi ici et pas belle du tout enfin comme l atlantique chez nous je suppose..... passage au supermarche acheter une petite biere kils m ont decapsulee dans le magasin, Ici dans les bars c l arnaque et me voila je me suis plantee devant l ordi.

Grand vent a partir de 14 h aujourdh ui et demain de meme, comme ca au moins olivier peut s adonner a sa planche. ! le vent tant kil fait beau ca va et ici moi je me regale a regarder les kites. Toutes ces voiles colorées sur un fond de ciel bleu c magnifique.

Du coup j’ai joué les photographes amateurs pour immortaliser Olivier sur la pelicule pendant qu’il enfourchait son " destrier " et partait au large.

Moi je suis repartie pour ma énième ballade le long de la plage avant de me poser jusqu’à 16h et là retour à Kaoba pour finir l’après midi à la piscine.

Merci à Gyslaine qui m’a filé les coordonnées de Jean Pierre à Bayahibe.

Du coup ce cher Jean-Pierre m’ a réservé un bungalow à la Pension Francesca et m’a réservé l’excursion à Saona avec déjeuner langouste, miam miam ! j’en salive à l’avance.                                   

Le trajet Cabarette Bayahibe s’est formidablement bien déroulé. Tout c enchaîné sans aucune attente. Guagua pris aux aurores à Cabarette pour Sosua, bus Caribe de Sosua à St Domingue, taxi pour les départs de seconde classe et bus pour La Romana. Là pas de gua gua obligé de prendre un taxi pour nous rendre à Bayahibe mais l’on ne s’est pas fait arnaquer du tout.

Bayahibe première impression, c tout petit petit, chemins de terres, pas grand chose …. La pension Francesca ça va, 6 bungalows qui se touchent.

Il est 17 h de suite je me rend à la plage pour voir à quoi elle ressemble. Bon je ne suis pas trop emballée, l’eau est assez trouble mais ce qui me fait marrer ce sont tous ces bateaux (lanchas) des excursions…. Plus loin au bout de la plage s’étend le Casa del Mar aux toits bleus.

Petite ballade et on se faufille dans le Casa del Mar. Dun coup on termine l’après midi allongés sur des transats à siroter un petit cocktail gratuit. A la sortie bonne rigolade on te demande ton nom et to numero de chambre il faut dire kils n ont pas de bracelet ici comparés aux autres hotels clubs.

Je passe voir Jean Pierre, c pas difficile de le trouver dans sa petite guitoune colorée derrière son ordinateur.

L’excursion est bookée pour mardi génial. On sera 8.

Première nuit et bien le calme il faut oublier.

J’ai l’impression que mon lit est dans la réception de l’hotel voisin (le bungalow touche l’hotel) on entend la vieille imprimante, les gens qui parlent ect…. Plus rajoutez les chiens qui aboient les coqs qui changent à tue tête, quelques bécanes qui passent et le matin à 6h l’odeur des œufs brouillés.

Ceci dit comme d’habitude avec un demi stilnox, des boules quies ça passe

Lundi je pars pour Playa Dominicus , sensée être un peu plus grande que la plage de Bayahibe.

A playa dominicus deux enormes complexes dont 1 italien mais heureusement petite plage publique entre les deux a l eau sublime... bronzette a donf !

Puis je pars me promener un peu, Olivier reste là avec les affaires de plage. Alors je pars visiter un des grands hotel club et bien évidemment je vais squatter le bar et m’enfile quelques petits cocktails. Retour à 16h sur Bayahibe.

 

Mardi JOURNEE INOUBLIABLE la meilleure des trois semaines car nous nous sommes rendus à SAONA.

De plus notre " capitaine " dont le surnom est Gringo est charmant, beau comme un dieu ce qui ne fait qu’agrémenter un peu plus l’excurision.

On se retrouve à 8 seulement et en route pour Saona, la ballade en bâteau le long de la côte est géniale, on longe des plages bordées de cocotiers et la grande plage où toutes les excursions se retrouvent, et nous heureusement on file tjs plus loin. D’ailleurs à un moment donné on prend un vire et là on se retrouve dans une mer beaucoup plus agitée et bonne partie de rigolades car évidemment on a tendance à se faire bien mouiller bien que ce cher Gringo conduise merveilleusement bien.

Ces petits désagréments valaient vraiment le coup car on se retrouve tout d’un coup en vue d’une longue plage PARADISIAQUE.

Quel bonheur cette grande plage tout au bout la bas ou personne ne va....

Impossible de quitter l’eau, un peu de snorkelling le long de la barrière de corail et l’odeur des langoustes fraichement grillées nous rappelle que l’heure du déjeuner n’est pas loin. Ca faisait une heure que Gringo les cuisinait avec amour. Et je peux vous dire que nous y avons fait honneur ! ça va sans dire. Le repas fût juste délicieux et dans un tel cadre ….

Le déchirement a été quand nous avons du repartir…..et dire au revoir pour toujours

Sur le chemin du retour nous nous sommes passé par une petite mangrove et ensuite boire un ou plutôt deux verres de Cuba Libre à ce que l’on appelle la piscine naturelle car à perte de vue et bien l’on a de l’eau que jusqu’à la ceinture. Là par contre rendez vous de toutes les excursions avant le retour sur Bayahibe. Des ploucs à perte de vue qui gueulaient dans tous les sens.

 

Le soir venu, la tête pleine de cette superbe journée on est allé admirer le coucher de soleil et l on a rencontre une canadienne et son copain venezuelien.... du coup meme a ne rein faire on a passe une bonne soiree car conversation animee pour une fois ca fait un bien fou...en mangeant un bon petit hamburger au stand qui se tient tous les soirs devant le Colmado (supermarché du coin).

 

 

 

 

 

 

 

 ercredi matin, merde il fait un temps bien merdique

Ceci dit, ce matin alors kon prenait un cafe et que le journee s annoncait bien morose.... car kan il pleut ta rien a foutre..... deux francais nous ont adresse la parole, tres sympas, des jeunes qui vivent en guadeloupe et bossent dans l immobilier. Vue la météo qui ne s’arrangeait pas et bien du coup on est resté à discuter là toute la matinée.

A midi on est passe chercher Jean Pierre pour aller manger un truc, dans sa cahutte verte, le temps s’est un peu levé, on est parti faire un tour sur la plage mais merci mon parapluie, car alors que les mecs s’étaient mis à jouer au volets et bien il s’est mis à flôtter des cordes, du coup je suis venue me réfugier ici dans le seul et unique internet café de ce village de pêcheurs.

Heureusement coucher de soleil sublime, on se boit une petite bière, on rencontre deux allemandes, on part diner tranquille et je me gave de lambis sautés à l’ail !

 

Le lendemain la météo ne s’est guère arrangée, alors je prend un gua gua pour aller à Dominicus retirer de l’argent et profiter de la plage si le temps se met au beau ! ! !

Pfff peine perdue il reflôtte et seul refuge les guitounes de souvenirs où je craque pour un petit tableau avec des perroquets. Ca commence à bien faire cette flôtte, tu parles des caraïbes, ils n’ont jamais eu un tel mois de février apparemment ….

L’après midi s’améliore je retrouve les autres et on se plante sur la plage de Bayahibe.

Les garçons eux ont passé une journée fantastique en excursion " gratuite " à saona en catamaran. Car on a fait la connaissance la veille de deux filles au coucher de soleil dont l’une travaille pour la cie de catamarans

Un feu de camps est organisé pour le soir suivant sur une petite plage sur la route de Bayahibe. On va meme se faire un barbecue !

Cette journée du jeudi le temps correct est revenu et le soleil chauffe à travers les nuages. Moi me prends soudain l'envie de m'éclipser et je pars au casa del mar à la nage faire un petit tour et me tapper et oui une toute dernière fois quelques petits cocoktails et je m'offre le luxe de faire quelques brasses dans la piscine.

Le barbecue s'annonce merveilleusement bien, on a réuni des tonnes de branchages sur la plage et le feu est magnifique, le poulet cuit juste comme il faut avec ses petites pommes de terre dans la braise. Le  big boss de la cie de catamaran est là aussi, jean pierre venu avec son buggy est de la partie, les bières sont au frais dans un sac de glaçons et nous passons une fort agréable soirée. Il est décidé que le lendemain matin on s'embarquerait gracieusement sur un cata pour aller à Saona, youpi youpi !!!

Et notre dernier jour en République dominicaine ce fût la cerise sur le gâteau. On est parti avec 17 clients sur un superbe catamaran Discovery. Musique et danse à bord, rhum, petits gâteaux .... la plage pas aussi belle que la première qui se nomme la plage du docteur (car un toubib y vivait) d'ailleurs il y a une trés belle maison construite au fond de la plage) ; mais celle ci n'est pas mal non plus surtout que nous sommes une fois de plus les seuls à y avoir accès. Un buffet y est dressé et l'on passe un autre moment inoubliable. De plus que contrairement aux clients qui eux rentrent en lanchas car passage obligé par la mangrove et la piscine naturelle, nous l'on se retrouve sur le catamaran juste nous les 5 et 3 membres d'équipage, ce grand et beau cata rien que pour nous, deux heures de traversée en musique à nous faire bronzer un verre de cuba libre à la main. LE BONHEUR.

Voilà comment s'est terminé mon séjour en République domincaine.

                                                       

 

 

 

Publié dans VOYAGES

Commenter cet article

Jean Pierre Rd 24/02/2006 18:30

Bravo et merci .
Je suis un peu surpris , c´est sûr qu´on peut faire mieux mais c´est un début prometteur .
A+